samedi 12 juillet 2014

Match : Le FCSM s'incline à Épinal



Le FCSM, bien que dominateur en première période, s'est fait surprendre avant la pause. Cédric Bakambu a égalisé d'emblée de seconde mi-temps avant que les siens ne se fassent surprendre à vingt minutes de la fin et ne s'inclinent.


Match de préparation | 12 juillet 2014 | 19 heures


YAO (42')
  BAKAMBU (53')
HASSAN (68')
   
     

FEUILLE DE MATCH

Stade de la Colombière (Épinal) | Arbitrage de Monsieur LÉONARD | 1.000 spectateurs environ

SAS Épinal
entr. : Fabien TISSOT

PREMIÈRE PÉRIODE
  BALLAND
  COLIN
  DIALLO
  MICHELOT
  COIGNARD
  LANCINA
  CHOULEUR (c)
  GUYON
  YAO
  DIABATÉ
  MILENKOVIC

FC Sochaux-Montbéliard
entr. : Olivier ECHOUAFNI

PREMIÈRE PÉRIODE
  PELÉ
  FAUSSURIER
  SUNZU
  ZOUMA
  ROUSSILLON
  BÉRENGUER
  PRCIC
  MALSA
  GUERBERT
  DIEDHIOU
  BUTIN (c)
SECONDE PÉRIODE
  PELÉ
  GIBAUD
  SUNZU (ZOUMA  50')
  ROUSSILLON (CROS  53')
  CHIKHAOUI
  BÉRENGUER
  PRCIC (MALSA  64')
  ILAIMAHARITRA
  HABRAN (DIALLO  64')
  BAKAMBU  (c)
  TOKO EKAMBI

 

LIVE

RÉSUMÉ

Après ses deux premières sorties conclues de défaites sur le plus petit des scores, le FCSM se testait sur la pelouse du SAS Épinal. L’occasion, contre un adversaire de National, de trouver le chemin des filets et d’engranger un premier succès.

Le FCSM dominateur…

Si les Sochaliens étaient décidés à montrer leur supériorité, ils ne pouvaient s’y prendre autrement que dès le coup d’envoi. Ils avaient pour eux la possession du ballon et faisaient montre de leur domination tant technique que physique. Les Spinaliens répondaient en étant très compacts collectivement et en répondant quasiment que par des contre-attaques. À ce jeu, les premières occasions étaient sochaliennes. Florin Bérenguer était devancé in extremis par un défenseur. Le milieu offensif, qui permutait régulièrement avec Thomas Guerbert, bousculait la défense du SAS.

…et surpris en fin de première période

Les locaux répondaient après un quart d’heure en forçant Yohann Pelé à une claquette. Famara Diedhiou était à l’inverse régulièrement servi et était proche de marquer. Mais les Francs-Comtois manquaient  de réussite dans le dernier geste pour concrétiser leur mainmise sur la rencontre. Tant et si bien que c’est finalement le SAS Épinal qui marquait sur une de ses rares occasions franches de la première mi-temps. Devann Yao, suite à un corner et au sortir d’un dribble, voyait sa frappe raser le poteau de Pelé et faire mouche à quelques minutes de la pause.

L’égalisation rapide de Cédric Bakambu

Dès la reprise, le FC Sochaux-Montbéliard était en jambe notamment grâce à l’apport de sang neuf. Ce qui portait très vite ses fruits. Cédric Bakambu, au terme d’un raid mené à grande vitesse, égalisait après sept minutes. Dans la foulée, l’équipe sochalienne était perturbée par les blessures et les sorties de Stoppila Sunzu et Romain Habran. Le match devenait plus brouillon tandis que le ballon allait vite d’un camp à l’autre. Dans cette physionomie, le Stade Athlétique Spinalien contrôlait mieux les débats qu’auparavant et parvenait à se créer des  occasions.

Le SAS Épinal reprend définitivement l’avantage

Les locaux bousculaient régulièrement l’arrière garde adverse et trouvaient la faille à un peu plus de vingt minutes de la fin. Suite à un une-deux dans la surface, Kader Hassan marquait d'une frappe de l’extérieur du droit. Le jeu sochalien manquait de percussion même si deux frappes croisées de Karl Toko Ekambi auraient pu faire mouche. Si le SAS avaient des opportunités de break, les hommes d’Olivier Echouafni auraient aussi pu égaliser dans le temps additionnel, quand le coup franc de Lamarina Diallo était dévié sur sa transversale par le gardien lorrain. Infligeant du coup une défaite au FCSM.