jeudi 22 octobre 2020

Rétro Il y a 40 ans, le match aller contre Boavista Porto à Bonal

En 1980/1981, le FC Sochaux-Montbéliard atteignait les demi-finales de la Coupe UEFA au terme d'un parcours exceptionnel. Une aventure européenne qui est à (re)vivre tout au long de la saison en vidéos, textes, photos et statistiques. Le 22 octobre 1980, le FCSM débute mal son deuxième tour aller. Il était mené au score face aux Portugais du Boavista Porto FC. Après avoir égalisé puis pris l'avantage, les Sochaliens pensaient avoir fait le plus dur, mais les visiteurs recollaient au score peu après... et célébraient leur résultat comme une victoire au coup de sifflet final.

16e de finale aller de la Coupe UEFA | 22 octobre 1980
 
     
  
GENGHINI (33')
REVELLI (54')
  JULIO (27')
ELISEU (63')
     
FEUILLE DE MATCH
 
Stade Auguste Bonal | Arbitrage de Monsieur GLAVINA (Yougoslavie) | 9.689 spectateurs
 

FC Sochaux-Montbéliard
entr. : Jean FAUVERGUE

    Albert RUST
    Moussa BEZAZ
    Jacky BONNEVAY
    Abdel DJAADAOUI (c)
    Jean-Pierre POSCA (Éric BENOÎT  65')
    Jean-Luc RUTY
    Bernard GENGHINI
    Philippe ANZIANI (Yannick STOPYRA  59')
    Salih DURKALIC
    Zvonko IVEZIC
    Patrick REVELLI

Boavista Porto FC
entr. : Mario LINO

    Luís MATOS
    ADÃO
    António CACHEIRA
    Artur FERREIRA (c)
    QUEIRÓ
    AILTON
    Manuel BARBOSA
    João BRAVO (FOLHA  46')
    ELISEU
    JÚLIO
    Rui PALHARES (ALMEIDINHA  87')
 
RÉCIT

Le Boavista Porto FC est réputé pour être particulièrement habile en contre-attaque et aime en cela évoluer à l'extérieur. C'était d'autant plus vrai lors du deuxième aller que l'équipe portugaise est soutenue par ses compatriotes de France venus nombreux au Stade Bonal.

Le FCSM domine stérilement et est fébrile en défense. Il se fait punir sur une attaque rapide conclue victorieusement à la 27e par Julio. Heureusement pour eux, les Sochaliens égalisent rapidement par Bernard Genghini, puis prennent même l'avantage par Patrick Revelli, dont le tir tendu fait mouche à la 54e.

Les Jaune et Bleu ne conservent malheureusement pas leur court avantage. Eliseu égalise, à bout portant suite à un centre de Folha, juste après l'heure de jeu. c'en est fini pour l'évolution du score. À la fin du match, les Portugais lèvent les bras en l'air et fêtent avec leurs supporters un match nul qui a valeur de victoire pour eux.