jeudi 26 novembre 2020

Rétro Il y a 40 ans, le match aller contre l'Eintracht Francfort qui laisse un espoir

En 1980/1981, le FC Sochaux-Montbéliard atteignait les demi-finales de la Coupe UEFA au terme d'un parcours exceptionnel. Une aventure européenne qui est à (re)vivre tout au long de la saison en vidéos, textes, photos et statistiques. Le 26 novembre 1980, face au tenant du titre qu'est l'Eintracht Francfort, les jeunes sochaliens s'étaient montrés trop tendres et encaissaient quatre buts. Ils entretenaient pourtant l'espoir en répondant deux fois aux Allemands dans les vingt dernières minutes.

8e de finale aller de la Coupe UEFA | 26 novembre 1980
 
     
  
NEUBERGER (3')
BORCHERS (42'))
  GENGHINI (71')
PEZZEY csc (88')
HÖLZENBEIN (53')
NACHTWEIH (62')
   
     
FEUILLE DE MATCH
 
Waldstadion | Arbitrage de Monsieur DOTCHEV (Bulgarie) | 13.000 spectateurs environ
 

Eintracht Francfort
entr. : Lothar BUCHMANN

1  

Jürgen PAHL

2   Michael SZIEDAT
3   Willi NEUBERGER
4   Charly KÖRBEL
5   Bruno PEZZEY
6   Werner LORANT
7   Bernd HÖLZENBEIN (c)
8   Ronny BORCHERS
9   Norbert NACHTWEIH
10  

Stefan LOTTERMANN (Bernd NICKEL  67')

11   Bum-Kum CHA

FC Sochaux-Montbéliard
entr. : Jean FAUVERGUE

1   Albert RUST
2   Jean-Luc RUTY
3   Jean-Pierre POSCA (Philippe ANZIANI  60')
4   Jacky BONNEVAY
5   Abdel DJAADAOUI (c)
6   Zvonko IVEZIC
7   Éric BENOÎT
8   Salih DURKALIC (Thierry MEYER  73')
9   Yannick STOPYRA
10   Bernard GENGHINI
11   Patrick REVELLI
 
RÉCIT

Le tirage au sort n'a pas été tendre avec les Sochaliens en leur offrant l'Eintracht Francfort, tenant du titre en Coupe UEFA en plus de compter parmi les meilleures équipes allemandes. Avec ses nombreuses stars internationales (l'Autrichien Pezzey, le Sud-Coréen Cha Bum ou encore Hölzenbein, champion du Monde en 1974), l'Eintracht pense ne faire qu'une bouchée du FCSM. Ce qui se vérifie pendant une heure. Le très offensif latéral Neuberger marque dès la 3e minute, imité par Borchers avant la pause.

Le match tourne à la démonstration quand les Allemands marquent encore deux fois avec une étonnante facilité. Ils manquent de peu le 5-0 lorsque la frappe puissante de Neuberger heurte la transversale. Mais l'Eintracht n'est pas pour rien surnommé "La Diva de la Bundesliga"...

Le FCSM se révolte et refait surface. A la 71e, la passe lobée d'Ivezic permet à Bernard Genghini de sauver l'honneur. A trois minutes de la fin, Pezzey marque contre son camp en détournant un tir puissant de Jean-Luc Ruty. Le FCSM est encore vivant !