jeudi 26 novembre 2020

Décryptage Pourquoi FCSM-Havre AC est le "match des doyens"

La rencontre qui oppose le FC Sochaux-Montbéliard au Havre AC n’est pas tout à fait un match comme les autres. Elle oppose deux clubs précurseurs dans l’histoire du football français.

Le HAC, premier club de football créé en France
Le Havre AC revendique une fondation en 1872, ce qui en fait le plus ancien club de France pratiquant le football, même si à cette époque, le terme désigne aussi bien le rugby ("football-rugby") que du football ("football-association") d’aujourd’hui.

Pourquoi le Havre comme berceau du football hexagonal ?
Les Anglais, inventeurs du football au XIXe siècle, l’exportent dans le monde. La Normandie se prête naturellement à l’accueillir par sa proximité géographique et par la main d’œuvre venue d’outre-Manche qui fréquent notamment son port. Le club est d’ailleurs uniquement constitué de Britanniques dans un premier temps avant que de jeunes havrais se convertissent au football.

Le football en Franche-Comté via… la Suisse 
Le football est arrivé plus tardivement en Franche-Comté, notamment par la Suisse voisine. Cette dernière a été elle-même convertie grâce aux nombreux jeunes anglais qui y sont envoyés pour leurs études. Le football est pratiqué en club à Montbéliard à partir de 1904 au sein des Sports Réunis Montbéliardais. Cette entité, renommée AS Montbéliard, fusionne avec le FC Sochaux pour donner naissance au FC Sochaux-Montbéliard en 1930.

Les Sochaliens, premiers joueurs ouvertement professionnels en France
En quoi le club sochalien est-il un "autre doyen" du football français ? Parce que Jean-Pierre Peugeot veut construire très vite un grand club et recrute en 1929 de grands joueurs sans cacher qu’il les rémunère. L’amateurisme "marron" (un amateurisme de façade avec des clubs qui payent les joueurs de manière détournée) est alors la règle et le FC Sochaux est donc le premier club ouvertement professionnel en France. Un pas décisif est franchi, tout comme avec la création de la Coupe Peugeot en 1930. Ce qui aboutit à l’adoption du professionnalisme par la FFF et la mise en place d’un championnat de France en 1932.