vendredi 8 octobre 2021

Rétro Histoires de famille en (jaune et) bleu

 Face à la Belgique, Lucas et Théo Hernandez étaient titulaires avec l'équipe de France, jouant le même match comme d’autres fratries avant eux... dont plusieurs liées au FCSM. L’occasion d’effectuer un tour d’horizon des histoires de famille sochalienne.

Lucas et Théo Hernandez réunis sous le maillot Bleu ? C'est devenu une réalité le 7 octobre 2021 à l’occasion de la Ligue des Nations pour les fils de Jean-François Hernandez, défenseur sochalien en 1994/1995. Ils rejoindraient d’autres fratries, dont plusieurs liées au FCSM.

Les premiers frères réunis en Bleu, ce sont Charles et Georges Bilot en 1904 contre la Belgique. En 1908, Victor Denis remplacera son frère Julien lors d’un Pays-Bas-France.

Les frères Laurent ensemble en Bleu en 1932

La troisième fratrie à jouer un même match en Bleu est très liée au FCSM. Jean et Lucien Laurent sont retenus pour la première Coupe du Monde en 1930, mais sans jouer ensemble. Ce sera chose faite le 10 avril 1932 lors d'un France-Italie qui réunit le défenseur surnommé "le Roquet" pour sa hargne et le petit attaquant, premier buteur de l'histoire de la Coupe du Monde. Lucien Laurent a évolué au FCSM à trois reprises et Jean Laurent (qui est le grand-père de Samuel Laurent, l'actuel DG du FCSM) de 1930 à 1932.

Les frères Jean et Lucien Laurent ont remporté le "Coupe Peugeot" en 1931 et joué ensemble équipe de France

Les frères Keller et Revelli en équipe de France

Par la suite, les frères Curt et Fritz Keller joueront tous deux avec la France, mais pas ensemble. Curt Keller honora sa seule sélection en Bleu en 1937, lorsqu'il était joueur sochalien.

Patrick Revelli, avant d'être sochalien de 1978 à 1982, joua lui deux fois en équipe de France avec son frère Hervé en 1973 et 1974.

Curt Keller et Patrick Revelli ont la particularité d'avoir joué au FCSM et d'avoir disputé le même match que leurs frères en équipe de France

Le cas unique de Florentin Pogba

Situation unique à ce jour pour le FCSM qui compte dans ses rangs un international étranger dont le frère joue en équipe de France : Florentin Pogba défend le maillot guinéen quand son frère Paul évolue en Bleu. Si la fratrie venait à être réunie lors d’un match entre la France et la Guinée, il s’agirait d’une autre première pour un joueur sochalien…

Pères et fils en Bleu : les Stopyra avant les Thuram

Plus rare encore que deux frères réunis en équipe de France : un fils qui suit les pas de son père. Il n’y a que sept précédents de la sorte à ce jour, dont deux concernent le FC Sochaux-Montbéliard.
C’est arrivé à Julien Stopyra, une sélection juste après avoir joué pour le FCSM de 1957 à 1960, puis Yannick Stopyra, formé au club et qui honora 9 de ses 33 sélections en Bleu alors qu’il jouait avec le maillot sochalien.

Si le champion du monde 1998 Lilian Thuram n’a jamais évolué au FCSM, son fils Marcus y a été formé avant de découvrir l’équipe de France.

Julien Stopyra a évolué au FCSM et joué en équipe de France. Tout comme son fils Yannick Stopyra une vingtaine d'années plus tard

De nombreux frères sochaliens (et même des jumeaux !)

Après les frères Laurent, les couleurs sochaliennes ont été défendues pendant la deuxième guerre mondiale par les frères Zurcher. Durant l'intégralité des années cinquante, l'équipe première du FCSM s'est appuyée sur les milieux de terrain Joseph et Raphaël Tellechea. Le premier joua en équipe de France alors que le second fut International B.

Les jumeaux Yves (le latéral gauche) et Bernard (l'avant-centre) Bouger ont évolué au FCSM après leur arrivée commune en 1997. Vincent et Cédric Faivre, tous deux formés au club, ont débuté en équipe première sochalienne avec trois saisons d'intervalle, en 1996 et 1999.

Camel Meriem a débuté parmi l'élite en 1998 sans jamais être imité par son frère Samir, lui aussi passé par le centre de formation sochalien. Même cas de figure avec Vincent Nogueira, qui a découvert l'élite en 2007, et son frère aîné qui n'a pas franchi la dernière étape menant à une carrière professionnelle.

Plus récemment, les frères Gavanon ont tour à tour défendu les couleurs sochaliens. Le premier, gardien de but, de 2006 à 2009 alors que le milieu de terrain a été prêté en 2009/2010.

Pères et fils Dewilder, Croci et Genghini

Si les Stopyra père et fils sont les seuls à avoir tout à la fois été sochaliens et avoir joué en équipe de France, d’autres ont joué avec l'équipe première du FCSM avec une génération d'écart. C'est le cas de Robert Dewilder dans les années soixante avant son fils Éric de 1990 à 1994. Silvio Croci, ancien joueur du club, était dirigeant sochalien lorsque son fils Laurent a réalisé une partie de sa carrière professionnelle au FCSM. Même chose pour Bernard Genghini et son fils Benjamin.