jeudi 21 septembre 2017

Opération : La seconde (très belle) vie des maillots sochaliens

Le FCSM a fait don il y a deux ans d’anciens maillots et équipements à une structure qui en fait profiter de très nombreux jeunes sportifs au Bénin, à travers un ingénieux système.

À Porto Novo, la capitale du Bénin, la plupart des tournois sportifs accueillent (au moins) une équipe du FC Sochaux-Montbéliard ! La raison est simple et porte la patte de l’association Amika (qui veut dire "douceur dans le cœur") du docteur Mamoudou Alao. Ce médecin franco-béninois récupère du matériel sportif qu’il achemine en Afrique. Là, les équipements sont triés, remis en état, parfois retaillés pour être mis à disposition des équipes locales. Rien n’est vendu ou donné, mais prêté avant d’être ramené une fois nettoyé et plié.

"Nous fonctionnons comme une centrale de maillots. Ceux-ci sont disponibles pour tous dès lors qu’un adulte se déclare responsable", détaille celui qui travaille à l’hôpital de Belfort-Montbéliard et qui a pratiqué à bon niveau le basket. "Tous les clubs de sport de Porto Novo, et jusqu’à 50 kilomètres autour, en profitent déjà et nous comptons étendre cela à tout le pays" précise-t-il aussi.

Aujourd’hui, une quinzaine de jeux de maillots sont disponibles en prêt. Outre le FCSM, ils ont été offerts par le club "Gymnastique l’Évolution" de Morteau, l’Olympique de Courcelles-lès-Montbéliard ou encore la section handball de l’ASCAP.

Des chasubles, shorts, chaussettes ou survêtements complètent le matériel, permettant de voir sur les terrains des équipes aux couleurs du FCSM. Une équipe féminine de basket a même récemment disputé un tournoi international au Togo en Jaune et Bleu.

Cette initiative permet aux jeunes sportifs de bénéficier d’équipements adaptés, d’alléger le budget pour les clubs ou leurs licenciés (qui ne doivent qu’acheter leurs chaussures), mais aussi d’aplanir des conflits entre clubs ou sportifs dont certains seraient mieux lotis que d’autres.

Le FCSM continue de soutenir cette initiative avec des dons en nature, des conteneurs partant régulièrement de France vers le Bénin. Les supporters sochaliens peuvent en faire de même. Pour cela, il suffit de se rendre à la boutique officielle du Stade Bonal pour remettre des équipements ou (en cas de don volumineux) établir un contact avec l’association.